EXTRAITS DE DEUX LONGS POÈMES : « ROUTE DE NUIT » et « ENCORE UNE NUIT SANS REVE » de CHRISTOPHE BREGAINT




ROUTE DE NUIT
(Extraits)
 Image result for Route de nuit (Éditions La Dragonne), Christophe Bregaint



Je prendrai
La route
Sous la voûte de la nuit
Pour surprendre l’aube

À des kilomètres de là

Peut-être

Que l’asphalte aura fait éclore
Les roses de mars

Sur un fil aléatoire
À force d’errer

Comme un présent sans futur

Le long de chemins d’emprunt

Finirons-nous
Par étirer l’horizon ?

A chaque pas
Éclot une nuit
Se flétrit un jour
Rien à concevoir d’autre

Welcome to nowhere
À l’abri du Monde
Chancelant

Pose ton sac
Sur les atomes du désert

L’ossature du sens
Est fatiguée
Incapable
D’allumer un rêve

Le crépuscule arrive
À la vitesse de la lumière

Sur le corps de l’horizon
Le point de départ s’efface

Pigments
Gris foncé

Tombés

Sur les

Visages
Façades
Sols

Dépareillés

Grains
De misère
Dans l’océan

Sous les yeux
Des ombres




 ENCORE UNE NUIT SANS REVE 
(Extraits)
Image result for Encore une nuit sans reves (Éditions Les Carnets du Dessert de Lune), Christophe Bregaint
De ta petite mort
S’est détraquée

Sans logique aucune

Au loin
De la bande d’atterrissage

Moins que jamais
Tu ne sus quoi faire
Ce jour là

A l’éveil
Du crash

Autrefois
Tu avais coutume
De ressembler
Au reflet

Des autres

A la jonction
Des paroles
Du sens commun

Tu étais heureux
Ainsi

Quitte à ne pas ouvrir
Ta fenêtre

Quand
Revient
Ta mémoire
Revois-tu
Tout
Ou
Partie

Des points de rosée
Du printemps

Sur le bitume
Chutent
Les restes
De ta vie
Qu’en reste-t-il

Une fois
Le fracas
Du déluge
Venu

La réalité
Peu à peu
S’ajuste
Aux pieds
De l’instable

Tu te rêves habillé
Par le bonheur
Hors de la rue
Recoudre ton corps
Dans un silence chaud
Réapprendre des gestes simples
Sous le plafonnier
Yeux à l’abri de la pluie
À nouveau dormir
Sans douter de l’aurore
Renaître au jour
Après avoir hiberné
Dans les limbes

Écoute
Un mince
Crépitement

Dans la nécropole
Des illusions

Espoir
Est un
Feu follet

Semence
D’amertume

En cette
Même région
De la peau
La rigidité
Du désespoir
Caresse

Avec son inclémence

Chaque larme
De clarté

Ils ne connaissaient pas
Jusqu’à il y a peu
Cette rigueur
Particulière

Des voies
Abruptes

Aujourd’hui
Tes pieds
Y sont cloués

Par une pluie
De chutes

A quelques pas
De l’envers
De toute chose

Tu n’es plus

Qu’un point

Perdu

Comme un arbre
Sans racine

Incliné
Vers l’abandon






PRÉSENTATION DE L’AUTEUR :

Christophe BREGAINT  est né en 1970 à Paris. Ses poèmes sont parus dans plusieurs dizaines de revues papier et numérique. Il a publié trois recueils de poésie : en Octobre 2015 « Route de Nuit » (Éditions La Dragonne),  en Octobre 2016 « Encore une nuit sans rêves » (Éditions Les Carnets du Dessert de Lune), en Avril 2017 « A l'avant-garde des ruines » (Éditions du Pont de l'Europe). Co-auteur de l’anthologie « Dehors »: 107 auteurs pour l’association Action Froid (Éditions Janus, publié Mai 2016), un de ses textes figure dans l’anthologie « 101 poèmes (et quelques) contre le racisme » (Le Temps des Cerises, 2017)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Chronique: SALVATORE GUCCIARDO a lu LES ÉCRIVAINS NUISENT GRAVEMENT À LA LITTÉRATURE d' ERIC ALLARD

Éric Allard, Les écrivains nuisent gravement à la littérature, Cactus Inébranlable  éditions, Belgique, 2017. Avec son nouveau livre ...